Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’avis du Comité Consultatif National d’Ethique sur la fin de vie

par Muller Guy 8 Janvier 2014, 18:53 Les sites de REFERENCE

 

L’IFOP a mené une enquête dont le résultat apparait beaucoup plus mesuré que ce que la presse en a dit. On peut même à cet égard parler d’un véritable scandale dans la mesure où chaque organe de presse a tiré les conclusions qui vont dans le sens de sa politique éditoriale ou de ses attractions politiques. Il est évident que pour intervenir dans ce débat il faut être journaliste, politique, bac+. Aussi l’intervention de simples citoyens est-elle accueillie par une volée de bois vert par tous les « spécialistes » de la fin de vie. Or lorsque nous sommes concernés par la fin de vie de nos proches, il se peut que nous ayons un tout autre avis que celui des autorités et des professeurs en tout genre. 

L'avis citoyen est publié en fin d'article et peut être importé.

 

Les soins palliatifs en échec

 

Un rapport de 2009 sur les soins palliatifs montrait que seule 20% de la population en « bénéficie » selon le Comité Consultatif National d’Ethique.

Alors que nul ne conteste le caractère bénéfique des soins palliatifs, il ne semble pas toujours facile pour les soignants d’identifier, d'une part le moment où ils peuvent être mis en place, et d'autre part, l’entrée dans la phase terminale elle même de la maladie. Le fait de ne pas admettre « l’inutilité des traitements poursuivis » peut s’expliquer par un phénomène de résistance aux arguments rationnels dont les causes peuvent être diverses.

 

Peut-on imputer à cette résistance le sentiment que plus de la moitié des personnes en fin de vie, selon une étude auprès des soignants, ne bénéficieraient pas de soins adaptés à leur douleur et à leur détresse ? Deux tiers d’entre eux estimeraient que les conditions de fin de vie de leurs patients leur paraîtraient inacceptables s'il s'agissait d'eux-mêmes ou de leurs proches. Notre société ne véhicule-t-elle pas des représentations idéalisées de la « bonne mort » y compris chez les soignants, alors même que la pratique clinique les confronte à une réalité beaucoup plus difficile ?

L’attente des citoyens vis-à-vis de la médecine ne concerne pas seulement l’aspect diagnostique et thérapeutique du soin mais aussi la dimension humaine de sollicitude, d’accompagnement et d’écoute.

 

Afin de permettre à chacun de se faire une idée sur ces propos citoyens, vous êtes invités à lire le rapport de l’IFOP, sans commentaires.

En son temps je vous avais informé sur le projet de financement de la Dépendance qui avait mobilisé nombre d’entre nous lors des débats préparatoires. Ce projet, animé en régions par Madame Bachelot avait fait l’objet d’un rapport de Madame Rossot-Debord, dont il n’a été tenu aucun compte. C’est souvent le sort réservé aux rapports citoyens.

 

Les soins palliatifs dans les Alpes Maritimes, dès 2006

 

Une conférence a eu lieu en 2006 à Beaulieu pour faire le point sur l’état des soins palliatifs en France et dans le monde avec des exemples apportés par des spécialistes professionnels de santé et associations (Jalmav).

http://mullercoderpa06.over-blog.com/article-5064849.html

 

Par la suite, plusieurs décisions du CODERPA, conduisent à faire un historique des soins palliatifs, puis à faire le point sur la situation propre au Département des Alpes Maritimes. Madame Pons a eu l’honneur d’organiser deux rencontres sur ce thème dans le cadre du Coderpa. Par la suite la loi Léonetti dont le député est un élu Départemental avait réglé nos débats. Vous trouverez ci-après les textes publiés dans ce domaine dans notre Rétroviseur.

 

http://mullercoderpa06.over-blog.com/article-5064021.html

http://mullercoderpa06.over-blog.com/categorie-1034993.html

http://mullercoderpa06.over-blog.com/article-7152882.html

 

DIRPA Rétroviseur

De nombreux articles et travaux ont été publiés dans le passé témoignant tous de l’intérêt manifesté par nos interlocuteurs engagés en faveur des soins palliatifs à l’occasion de rencontres. Notre rôle est mis en perspective en reliant l’actualité présente au passé. Les conséquences favorables ou défavorables en sont tirées.

Ainsi, en matière de soins palliatifs, leur développement a été entravé par une succession d’annonces. Un plan Cancer, puis un plan Alzheimer, en attendant sans doute un autre plan, marquent de nombreux effets d’annonce… Notre rétroviseur, rassemble l’ensemble des articles publiés dans ce domaine, depuis la Conférence de Beaulieu.

L’avis du Comité Consultatif National d’Ethique sur la fin de vie
L’avis du Comité Consultatif National d’Ethique sur la fin de vie
L’avis du Comité Consultatif National d’Ethique sur la fin de vie
L’avis du Comité Consultatif National d’Ethique sur la fin de vie

commentaires

Marcot Jacques 13/01/2014 19:08

Bravo pour le travail de l'Intersyndicale. On aimerait que ce soit partout pareil.
Félicitations pour la mise en page. Grande lisibilité et très belles photos.

Haut de page