Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les activités de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes

par Juillet Christian 13 Avril 2014, 09:18 Nos rencontres

 

INTERSYNDICALE des RETRAITES des ALPES MARITIMES

Regroupant les Organisations Syndicales : CFE-CGC – FGR-FP – FSU – UNSA – CFDT.

 

Rencontre avec M. Claude SUCOSKY,

Président de la BANQUE ALIMENTAIRE

Nice Lingostière le 28 février 2014

 

Présents : - Claude SUCOSKY (Président Banque Alimentaire)

(Membres de l'Intersyndicale) : Gérard FALANDRY (FGR-FP) –- Jean MAZZI et Claude JUILLET (CFDT).

 

La Banque Alimentaire ! Une banque sans argent…

Telle est la formule avancée par son Président, M. Claude Sucosky.

 

La visite des Associations Caritatives par l’Intersyndicale se poursuit par celle de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes, ce vendredi 28 février 2014. M. Sucosky, Président de la Banque Alimentaire nous reçoit. Après la présentation de l'Intersyndicale des retraités, son origine, son rôle, sa demande, intervient la présentation individuelle des participants.

 

Présentation de la Banque Alimentaire.

Organisation-financement

La Banque Alimentaire est une grosse association uniquement animée par des bénévoles comptants 28 équivalents temps pleins, constitués par 125 personnes qui donnent de leur temps, de leurs conditions physiques et aussi de leur intelligence.

Car pour piloter et faire fonctionner en totalité cette formidable organisation, l'intelligence est indispensable tellement les tâches sont innombrables et diverses. La liste est trop longue pour être évoquée seulement ici.

 

Association type Loi 1901, donc à but non lucratif, gérée par un Conseil d'Administration bénévole, assure l'interface entre les donateurs et les associations diverses, distributrices de l'aide alimentaire. La Banque Alimentaire est une banque sans argent… (Mais qui a tout de même besoin d'argent).

 

Le financement est assuré par :

  1. des subventions des pouvoirs publics, paiement du loyer des locaux conjointement par la ville de Nice et le Conseil Général, et de certaines municipalités, peu nombreuses (entre 300 et 4000€)
  2. des Mécènes : Véhicules, équipement, aménagement des locaux (Aéroport de Nice, ERDF, Fondation Carrefour, SITA etc.)
  3. un Prélèvement contractuel au niveau des associations adhérentes de 0,20€ par Kg de denrées alimentaires enlevées plus une cotisation symbolique desdites associations de 40€ annuels.

 

Activités

Cent huit associations sont adhérentes à la Banque Alimentaire, fixées sur 38 Communes pour 24 000 personnes secourues.

Volume d'activité : 1400 tonnes de denrées alimentaires ont été distribuées en 2013.

1/3 provenaient des fonds européens, 2/3 des dons des "invendus" de la grande distribution. Cela représente 2 800 000 repas servis à 28 000 personnes sur les Alpes Maritimes, le double de ce que distribuent toutes les autres Associations réunies (Restos du Cœur, Secours Populaire, Secours Catholique etc.).

 

Vers l’extinction des aides européennes

L'aide européenne est en nette diminution et s'achemine vraisemblablement vers une extinction à terme. Des Etats comme l'Allemagne et certains pays nordiques sont hostiles à ces distributions.

La Commission Européenne octroyait le PEAD (Plan d'Aide Aux Démunis). Elle l'a remplacé par le FEAD (Fonds d'Aide aux Démunis) et a considérablement restreint cette subvention. M. FRANCO, Député européen et M. LEONETTI ancien Ministre ont beaucoup œuvré pour le maintien de ces aides. Ils sont pessimistes sur sa pérennité.

A noter que le prélèvement de 0,20€ par Kg de denrées emportées, ne peut s'appliquer aux fournitures européennes. Nous avons noté une gestion des stocks très réactive et rigoureuse car beaucoup de denrées sont périssables à très court terme. Le taux de perte se situe à 2%, ce qui est très peu.

Le respect de la chaine du froid est absolu. Au-delà, il y a de façon évidente la gestion et l'entretien de tout le matériel, des locaux, du parc véhicules et du personnel, 5 salariés et 128 bénévoles représentants 28 emplois équivalents à temps pleins.

 

Le contrôle de la Banque Alimentaire est assuré pour la Commission Européenne (bailleur de fonds) et par l'Etat qui assume aussi tous les contrôles d'or sanitaire liés à la distribution de denrées alimentaires.

 

La Banque Alimentaire assume pour sa part un suivi des associations adhérentes quant au nombre de bénéficiaires servis, et au seuil de déclenchement de l'aide (reste à vivre).

 

Problématiques locales

Les Alpes Maritimes, comme l'ensemble des départements de la Région PACA est l'un des lieux où, paradoxalement, l'on trouve 14,5% de gens vivant sous le seuil de pauvreté alors que le taux de résidents opulents et même extrêmement riches est aussi élevé.

L'on constate un effritement significatif du pouvoir d'achat qui touche de plus en plus une population autrefois hors d'atteinte. Ce sont des retraités pour la plupart affectés par les constantes augmentations d'impôts locaux, de prélèvements et d'autres contributions obligatoires, grevant leurs revenus. En même temps, beaucoup de propriétaires éprouvent des difficultés à conserver leur habitat, conséquences de veuvages, de relèvements de tarifs des charges. Pour les locataires, c'est encore plus dramatique.

Les enfants et petits-enfants ont des difficultés à se loger pour ne pas dire insurmontables et vivent souvent chez leurs parents ou grands-parents.

Les Mairies ont leurs bureaux d'aides sociales touchant directement des bénéficiaires. Une grande partie de la population à faible revenu est secourue par le Conseil Général.

 

Une montée de la pauvreté en Europe

Au niveau européen, 80 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté.

Pour autant la Banque Alimentaire n'est pas uniquement pourvoyeuse de nourriture et organisme de lutte contre le gaspillage. C'est une association humanitaire qui s'est fixée pour objet la restauration de l'homme au sens corporel bien sûr, mais aussi au sens de sa dignité. A ce titre elle intervient en milieu scolaire pour promouvoir la solidarité (et non la charité) auprès des jeunes ; elle monte des ateliers en lien avec les associations adhérentes pour apporter aux bénéficiaires une aide en terme de gestion budgétaire, de résolution d'actes administratifs, de confection de repas équilibrés et peu onéreux etc.

En bref, au-delà de la nourriture, c'est du lien social et de la dignité que la Banque Alimentaire distribue.

 

NB : Un grand merci au Président Claude SUCOSKY et à ses collaborateurs pour l'accueil chaleureux qui nous a été réservé. Même si nous avons, une fois de plus touché la détresse et le dénuement en augmentation de toute une frange de la population, nous sortons de cet entretien "réchauffés" par la générosité, la solidarité, et le don de soi que nous avons rencontré.

 

L’Intersyndicale des Retraités des Alpes Maritimes 

 

Les activités de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes
Les activités de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes
Les activités de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes
Les activités de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes
Les activités de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes
Les activités de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes
Les activités de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes
Les activités de la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes

commentaires

Haut de page