Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Pauvreté en PACA et dans les Alpes Maritimes

par Guy Muller 7 Juin 2015, 18:27 Les articles de Référence

 

Une pauvreté très présente dans les villes-centres des grands pôles urbains

 

Le taux de pauvreté est le plus important au centre des grands pôles urbains, où les familles monoparentales ou nombreuses et les ménages jeunes sont particulièrement touchés, selon une étude de l'Insee publiée mardi. Dans ces villes, 19,5% de la population en moyenne vivait sous le seuil de pauvreté (niveau de vie inférieur à 990 euros par mois) en 2012, selon cette étude où l'Insee affine pour la première fois ses statistiques de la pauvreté jusqu'au niveau des communes. Globalement, 77 % de la population pauvre réside dans les 230 grandes aires urbaines de métropole, dont 65 % dans les grands pôles urbains et 20 % dans l’aire urbaine de Paris.

 

En France métropolitaine, en 2012, le taux de pauvreté est le plus élevé dans le Nord et le Sud-Est, ainsi qu’en Seine-Saint-Denis. Le taux de pauvreté est le plus important dans les villes-centres des grandes aires urbaines, où la pauvreté touche particulièrement les familles monoparentales, les familles nombreuses et les ménages jeunes, ainsi qu’en dehors de l’influence des villes. Les inégalités de niveaux de vie à l’intérieur des régions et des départements sont souvent fortes ; elles sont les plus prononcées à Paris, dans les Hauts-de-Seine, et en Haute-Savoie, du fait d’un niveau de vie particulièrement élevé de la partie aisée de la population qui y habite. Le niveau de vie médian est généralement plus élevé dans l’espace urbain, en particulier dans les couronnes des grands pôles urbains.

 

A Nice, les revenus des 20 % les plus aisés, sont 5,2 fois supérieurs à ceux des 20 % les plus précaires. À Marseille, ils sont 5,4 fois supérieurs.

La disparité des revenus dans ces villes centres des deux métropoles régionales reste cependant bien inférieure à celle de Paris où les revenus des 20 % les plus riches sont 9,6 fois supérieurs à ceux des 20 % les plus pauvres.

À compter des données 2012, un nouveau dispositif permet une observation du revenu disponible des ménages à un niveau territorial plus fin que le département, jusqu’à la commune. Ce dispositif, le Fichier localisé social et fiscal, offre une nouvelle lecture de la carte des revenus, des inégalités et de la pauvreté monétaire. Ils sont présentés pour la première fois dans cette publication.

Images de la vieillesse
Images de la vieillesse
Images de la vieillesse
Images de la vieillesse
Images de la vieillesse

Images de la vieillesse

L’importance de la redistribution

 

Pour les personnes les plus pauvres, la part des prestations sociales dans le revenu disponible est importante et varie fortement selon les régions ; elle est la plus élevée dans les villes-centres où elle représente en moyenne 46 % du revenu disponible pour les 10 % de personnes les plus modestes. À l’inverse, pour les personnes les plus aisées, la part des revenus du patrimoine est alors prédominante : dans les villes-centres, qui concentrent souvent les plus fortes inégalités, elle représente en moyenne 30 % du revenu disponible pour les 10 % de personnes les plus aisées.

 

Les ménages dont la source principale de revenus est constituée par des retraites ont dans l’ensemble un niveau de vie médian un peu inférieur à celui de l’ensemble de la population, sauf en Île-de France. Cependant leurs revenus sont en général moins dispersés que pour le reste de la population et ils sont moins exposés à la pauvreté monétaire, à l’exception de la Corse. Dans les communes isolées hors influence des pôles toutefois, ils sont plus touchés par la pauvreté (16 %) que les ménages dont la source principale est constituée par des traitements et salaires (12 % de personnes pauvres).

 

Dans l’ensemble des grands pôles urbains, les prestations sociales constituent en moyenne 42 % du revenu disponible des 10 % de personnes les moins aisées. Cette part atteint 46 % dans l’ensemble des villes-centres, qui concentrent souvent les plus fortes inégalités, contre 39 % en moyenne sur l’ensemble des banlieues et 29 % sur l’ensemble des couronnes des grands pôles, toujours pour les 10 % les plus pauvres.

 

 

Départements

 

Taux de pauvreté en %

Niveau de vie médian des personnes pauvres

 

 

 

En euros par mois

En euros par an

Alpes de Haute Provence

16.4

782

9380

Hautes Alpes

14.1

793

9522

Alpes Maritimes

15.2

763

9155

Bouches du Rhône

18.1

759

9103

Var

15.3

768

9216

Vaucluse

19.8

767

9204

Région PACA

16.9

764

9165

France Métropolitaine

14.3

782

9378

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bientôt la fin des travaux de ravalement

En Paca, les ménages pauvres ont un niveau de vie particulièrement faible. Parmi les personnes pauvres de la région, la moitié vit avec moins de 764 euros par mois, soit 225 euros de moins que le seuil de pauvreté.

 

Le reste à vivre

 

La statistique publiée par l’INSEE si elle tient compte des niveaux de revenu, omet les écarts constatés au plan de coût de la vie. C’est ainsi que dans les Alpes Maritimes, le prix des logements (et le prix des locations) est aussi élevé qu’en Région parisienne. Que les transports en commun sont moins fréquents, le prix des maisons de retraite beaucoup plus élevé, ainsi que les prix des denrées constatés dans les magasins.

 

En conséquence le niveau de vie constaté dans notre Département est dissuasif pour les retraités. Ils sont incités à ne pas venir, tandis que les retraités ayant un meilleur niveau de retraite viennent y séjourner sans crainte. Il y a un biais statistique évident qui était démontré dans une enquête sur le coût du logement.

 

Le reste à vivre après les dépenses obligatoires de logement, de nourriture, de santé est le plus faible de France.

La Pauvreté en PACA et dans les Alpes Maritimes
La Pauvreté en PACA et dans les Alpes Maritimes
La Pauvreté en PACA et dans les Alpes Maritimes
La Pauvreté en PACA et dans les Alpes Maritimes
La Pauvreté en PACA et dans les Alpes Maritimes

commentaires

Haut de page