Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retraites réduites par six réformes

par Guy Muller 2 Avril 2018, 17:55 Les sites de REFERENCE

 

Cette publication a pour objectif d’actualiser les dernières données connues concernant les retraités ou futurs retraités. Vous pouvez importer tous les documents cités grâce aux liens mis en place.

 Durées d’activité allongées pour des retraites réduites

Vous devez connaitre les conséquences de six réformes des retraites, dont l’effet a été de prolonger la durée théorique d’activité de un an et quatre mois depuis 2010.

Le dernier document produit par la DREES en février 2018, montre que le départ à la retraite est repoussé par les réformes successives des retraites, avec la création d’un malus important de 5% par année non travaillée.

 

Ensemble

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

Femmes

60,5 

60,8 

61,0 

61,2 

61,4 

61,6 

61,8 

Hommes

60,8 

61,0 

61,3 

61,5 

61,6 

61,9 

62,1 

 

60,2 

60,5 

60,7 

60,9 

61,0 

61,3 

61,5 

 Entre les générations 1951 et 1955, la proportion de personnes déjà retraitées à 61 ans a baissé de 39 points, reculant de 73 % à 34 %.

Entre les générations 1951 et 1955, la proportion de personnes déjà retraitées à 61 ans a baissé de 39 points, reculant de 73 % à 34 %.

Nous entendons souvent l’argument du poids des retraites pesant sur les actifs, car on communique en biaisant les données, leur poids dans la société va devenir insoutenable, car en 2045 : 31% de la population aura plus de 60 ans !  Mais pour quelle raison le nombre de retraités est-il mesuré à 60 ans ? Alors que les gérontologues situent actuellement l’âge de la vieillesse à 70 voire 75 ans. En conséquence l’étude omet de mentionner que l’âge de la vieillesse est une frontière variable. Comme l’âge de la retraite est reculée constamment, pourquoi la statistique ne considère-t-elle pas le nombre de retraités à 65 ans, 67 ans, 70 ans ? Pour l’âge du départ à la retraite, les nouvelles dispositions conduisent les futurs retraités à partir à 67 ans, sauf carrières longues. En conséquence de quoi, ce poids insupportable doit être revu à la baisse. Jérôme Pellissier a d’ailleurs souvent bataillé contre des bêtises fréquemment affirmées. Les assureurs regardent avec envie un marché substantiellement important pour placer de nouveaux produits. En rendant la retraite la plus longue possible, on crée l’angoisse propice à l’investissement protecteur : retraite, enterrement, transmission.

L'exercice européen de projection des dépenses de retraites : à l'horizon 2060, leur poids dans le PIB reculerait fortement en France

Les nouvelles extrapolations de l’INSEE publiées, annoncent qu’en 2060, les retraités français n’auront plus à leur disposition que 12,10% du PNB, soit la plus forte baisse connue en Europe. Depuis 2001, la Commission européenne coordonne à intervalles réguliers des projections harmonisées des dépenses publiques liées au vieillissement. Dans ce cadre, la direction générale du Trésor et l’Insee ont réalisé les projections de dépenses de retraites pour la France. Les hypothèses macroéconomiques et démographiques sont celles établies par le groupe de travail européen sur le vieillissement (Ageing Working Group - AWG) et par Eurostat.

Les réformes adoptées depuis plus de vingt ans, abaissent  la part des dépenses de retraites dans le produit intérieur brut (PIB), de manière marquée entre 2013 et 2060 (– 2,6 points). La France se trouvera ainsi dans une position relativement favorable par rapport à ses partenaires européens pour faire face au vieillissement de sa population.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page