Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En Marche Funèbre : le compteur au 19 avril

par Guy Muller 19 Avril 2020, 19:17 Flash

Un gospel d'hommage universel aux victimes à 3,49'' après le début

C’est un terrible décompte que nous présentons ici et qui consiste à compter le nombre de morts et son pourcentage par rapport à la population concernée. Il a fallu une semaine pour connaitre les premiers chiffres au sein des EHPAD, avec un premier chiffrage de 4150 morts dans 4 000 maisons de retraite sur plus de 7 000. Nous ne connaissons pas le nombre de décès à domicile mais nous avons des informations via les Etats-Civils des mairies. Cependant nous savons déjà que des maladies chroniques ne sont plus soignées en oncologie, cœur (AVC), difficultés rénales.

 

Période

Surmortalité Nationale selon l’Etat-Civil

Semaine 12

 +16%

Semaine 13

 +35%

Semaine 14

  +30%

Semaine 15

 +37%

 

Ce jour nous enregistrons 7649 victimes en EHPAD sur 750 000 résidents. Le taux de décès est de 1.019%. Dans les hôpitaux 12069 décès ont été déclarés pour 67 millions d’habitants soit 0,0180 %. Le surcroit de mortalité parmi les personnes âgées est 57 fois plus important que dans le reste de la population, contre 44 fois au début de nos calculs. Mais ces chiffres sont dépassés par le nombre de morts à domicile, ainsi que les conséquences ultérieures des reports de soins. La rupture des visites familiales a des effets négatifs au plan du moral des personnes confinées. Mais le principal risque est celui de voir des personnes âgées mourir de faim. Souvent les visiteurs prennent en charge d’autres personnes et leur évitent un phénomène dit de glissement. C’est le dégout de la vie et des autres qui abrège les vies des seniors. Le confinement ajoute donc à ces horreurs du quotidien.

Le gain économique réalisé du fait des décès sera donné par la formule suivante :

                    Nombre de morts Âgés x 1500 euros x par 12 = X

Milan au coeur de l'épidémie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page