Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la rencontre d'EMMAÜS

par muller 25 Avril 2012, 18:32 Nos rencontres

Rencontre avec Emmaüs

C’est dans le cadre des rencontres avec les associations de solidarité et d’entraide que l’Intersyndicale poursuit ses investigations. Ce mardi 27 mars ce sont Henriette Carlès (FGR/FP) et Alain Tiberti (FSU) qui sont reçus par les responsables d’Emmaüs : Roberto Sanchez et Morgan Bauchy.

 5071112698_b889fa6fc6.jpg

 A l'origine d'Emmaüs...

 

 

L’Appel de l’abbé Pierre du 1er février 1954

Mes amis, au secours...

Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du

boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l’avait

expulsée...

Chaque nuit, ils sont plus de 2000 recroquevillés sous le gel, sans toit, sans pain,

plus d’un presque nu.

Devant l’horreur, les cités d’urgence, ce n’est même plus assez urgent !

Écoutez-moi : en trois heures, deux premiers centres de dépannage viennent de se créer : l’un sous la tente au pied du Panthéon, rue de la Montagne Sainte Geneviève, l’autre à Courbevoie. Ils regorgent déjà, il faut en ouvrir partout. Il faut que ce soir même, dans toutes les villes de France, dans chaque quartier de Paris, des pancartes s’accrochent sous une lumière dans la nuit, à la porte de lieux où il y ait couvertures, paille, soupe, et où l’on lise sous ce titre CENTRE FRATERNEL DE DEPANNAGE, ces simples mots :

« TOI QUI SOUFFRES, QUI QUE TU SOIS,

ENTRE, DORS, MANGE, REPREND ESPOIR, ICI ON T’AIME »

La météo annonce un mois de gelées terribles. Tant que dure l’hiver, que ces centres

subsistent, devant leurs frères mourant de misère, une seule opinion doit exister entre hommes : la volonté de rendre impossible que cela dure.

Je vous prie, aimons-nous assez tout de suite pour faire cela. Que tant de douleur nous ait rendu cette chose merveilleuse : l’âme commune de la France. Merci !

Chacun de nous peut venir en aide aux "sans abri". Grâce à vous, aucun homme, aucun gosse ne couchera ce soir sur l’asphalte ou sur les quais de Paris.

Merci !

 

6400955371_8a24fd889e.jpg5624326612_7596ff8593.jpg

5070507155_15a22e3c7a.jpg3214622069_856b124f49.jpg

Emmaüs dans les Alpes Maritimes

Les deux responsables présents nous ont courtoisement reçus. Nous avons rapidement exposé en quoi consiste notre Intersyndicale et les raisons de notre demande d’entrevue. 

 3970401584_c57eb2796b.jpg

3803198419_d2f81b81d6.jpg

 Un domaine d’intervention tourné vers les jeunes    

 Emmaüs est d’abord une communauté qui accueille des personnes sans ressources qui viennent les voir. Parmi elles essentiellement des « jeunes » de 25/40 ans qui fournissent les gros bataillons des demandes d’accueil. Les personnes âgées sont exceptionnelles et leur nombre n’est pas significatif, actuellement 3 d’entre elles ont autour de 60 ans et attendent simplement  que leur dossier de retraite soit liquidé afin de disposer d’un revenu comme nous l’a expliqué l’une d’entre elles.

Des personnes âgées résignées mais solidaires

On peut comprendre que les personnes âgées soient dissuadées par l’éloignement de Saint André, les contraintes d’une vie communautaire mais aussi par le fait que les gens de 70/80 ans rechignent à évoquer leur misère. D’une manière générale on nous fait remarquer que plus les difficultés sont grandes et moins ils se plaignent.

Par contre il arrive de dépanner des personnes de tout âge, et parmi eux des personnes âgées, pour des aides ponctuelles de première nécessité (gazinière, meubles, télévision). Elles sont envoyées par le Secours Catholique qui évalue au préalable la nécessité et la nature de l’aide. Parmi elles beaucoup sont des maghrébins retraités souvent dans des situations dramatiques.

La plupart des personnes âgées qui viennent sont des donateurs preuve que la solidarité existe.

88742964_51ab94884c.jpg

Des jeunes en retrait de la société

Pour conclure nos interlocuteurs nous font part de leurs sujets d’inquiétudes : Beaucoup des plus jeunes (20/40 ans) n’ont jamais réellement travaillé, jamais reçu de fiche de paie, jamais cotisé.

Emmaüs peut les dépanner, les héberger quelque temps, mais après ? Parmi eux des étrangers mais pas seulement. Cela présage mal de l’avenir.

Pour plus d’informations sur Emmaüs : link

 Alain TIBERTI, pour l’Intersyndicale des Retraités et Personnes âgées des Alpes Maritimes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page