Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bilan des auto-évaluations en Maison de Retraite

par muller 2 Décembre 2011, 15:49 Les sites de REFERENCE

ANESM : bilan des auto-évaluations

C’est en octobre de cette année que l’Anesm a publié le deuxième résultat des auto-évaluations réalisées en établissements d’accueil des personnes âgées dépendantes. Fort logiquement, après avoir déterminé un certains nombre d’actions à engager par les professionnels sous la forme de recommandations, il s’agit maintenant d’en constater les effets sur place, pour :

 

-    réfléchir en équipe sur les éléments contributifs à une politique de bientraitance en établissement,

-         réaliser un diagnostic des difficultés rencontrées,

-       réaliser un diagnostic en équipe des actions dénà mises en œuvre,

-         identifier les actions à déployer.

Ce bilan doit aussi permettre de mesurer les progrès réalisés par les établissements et servir de base pour initier les changements à opérer dans le futur :

-   pertinence et conditions d’évaluation des besoins et attentes des personnes accueillies,

- adéquation des compétences professionnelles aux populations accueillies,

-  déploiement d’un accompagnement fondé sur l’anticipation et la prévention,

-     effectivité d’exercice des droits des personnes accueillies. 

 

Quelques chiffres pour une approche globale

Pour donner une idée de l’importance de l’enquête conduite en 2010, il faut savoir que pour 6900 établissements consultables, 5000 questionnaires sont revenus, dont 4800 exploitables, soit 71 % de l’échantillon sollicité. La région PACA a participé à l’enquête avec un taux supérieur à 90% du nombre de ses établissements.

L’effectif moyen des personnes hébergées est de 86 personnes dont l’âge moyen est de 85 ans. 45% de ces personnes sont atteintes de maladies neuronales dégénératives.

En ce qui concerne le personnel 2,1% des postes ne sont pas pourvus. Un conseil de vie sociale est déclaré dans 9 établissements sur 10. Il s’est réuni en moyenne 3 fois dans l’année.

De nombreux tableaux retracent l’occupation des établissements selon leur statut public ou privé, donnent des indications sur le GMR (personnes réparties par intensité de handicap), les types d’affection, etc. Les personnes intéressées peuvent se procurer ce rapport sur le site de l’Anesm.

 

L’enquête vue du côté des usagers et de leurs proches

Ce qui importe à tous ceux qui souhaitent mettre de l’objectivité dans le sort des personnes âgées est de suivre les avancées positives réalisées et pratiquées. Les Alpes Maritimes sont un terrain d’observation intéressant puisque 230 maisons de retraite y sont implantées.  Par ailleurs, la pratique des auto-évaluations y a été réalisée très tôt, il y a près de dix ans, par Monsieur Brami, directeur de maisons de retraite.

La pratique des auto-évaluations permet au personnel de se familiariser avec un code comportemental qui comprend l’ensemble des éléments figurant dans la synthèse du rapport. Au-delà des livres tels que l’Or Gris, objet d’un précédent article, la dénonciation de faits avérés reste une incitation à améliorer une situation très différente d’un établissement à l’autre. L’opprobre ne doit pas être généralisé, d’autant que des tribunaux viennent de temps en temps faire le ménage indispensable. Aussi pour améliorer les choses, une auto-évaluation périodique imprègne sûrement l’équipe responsable du fonctionnement d’une maison de retraite. Les défaillances constatées qui apparaissent sous l’enregistrement statistique offrent la possibilité d’influer sur les chiffres ultérieurs. C’est ce que montre la synthèse effectuée l’an dernier :  une progression de tous les items importants.

 

Les points noirs

 

La visite préalable de l’établissement est difficile car souvent réalisée dans l’urgence. Comment annoncer que la vie au domicile devient impossible ?

L’assentiment au placement est accepté dans 50% des cas. Ce qui signifie qu’une proportion importante des résidents a subi son placement. L’absence de visite préalable renforce ce sentiment. Un sondage annuel réalisé auprès des français montre que 51% d’entre eux ont peur d’aller en maison de retraite.

Le projet personnalisé montre des lacunes avec 22% de réalisation et seulement 18% d’acceptation par le résident. Les professionnels indiquent que la prévalence des maladies psychiatriques, la démence et l’altération de la condition physique de la personne âgée expliquent ce faible résultat.

L’évaluation des risques et des fragilités n’est effectuée que dans 48% des EHPAD. Or ce point est particulièrement important. Ces risques sont les suivants :

             -  risques liés à la santé : chutes, dénutrition, déshydratation, escarres,

            -   risques psychologiques : apathie, agitation, dépression,

       -  risques liés à une fragilité individuelle : déficiences sensorielles, isolement social, fin de vie.

 

Les points positifs

Les risques majeurs au sein de la population accueillie font l’objet de protocoles d’établissement ou de procédures standardisées. La contention physique est enregistrée et suivie dans 91% des cas. La maltraitance fait l’objet de procédure de traitement dans 74% des cas, en hausse de 14%.

 

Les Conseils de Vie Sociale prennent leur essor progressivement. Il s’agit d’un élément important pour améliorer la vie en établissement. 85% des établissements sont dotés d’un CVS. Mais si les préconisations sont données, il faut aussi qu’une bonne coordination avec les équipes médicales agisse sur les pratiques. Bref un suivi doit veiller à la bonne exécution des décisions prises.

 

La formation du personnel fait l’objet de plusieurs tableaux qui montrent l’importance d’une bonne formation pour permettre un dialogue efficace avec les résidents. Une veille documentaire, l’actualisation des connaissances, l’extension des bonnes pratiques progressent de 10%.

 

La continuité des soins la nuit et le week-end progressent de 10%.

 

Synthèse de l'enquête

 

 

 

2009

2010

Variation

Evaluation

Visite préalable de l’établissement

32%

37%

+ 5

Initiale

Accord des résidents sur leur entrée

42%

50%

+ 8

 

Temps d’observation pour finaliser un projet personnalisé

48%

52%

+ 4

 

Recueil des habitudes, centres d’intérêt, potentialités

59%

70%

+ 11

 

Recueil des attentes de la personne

43%

51%

+ 8

 

Recueil des attentes de l’entourage

40%

48%

+ 8

Projet personnalisé

Projet réalisé en équipe avec le résident

19%

22%

+ 3

 

Evaluation de l’impact et appréciation par le résident

14%

18%

+ 4

 

Réévaluation du projet à la demande du résident

30%

35%

+ 5

 

Réévaluation du projet à la demande de l’entourage

24%

27%

+ 3

Mise en place

Recours à la contention

86%

91%

+ 5

De procédures

Evènements indésirables

78%

84%

+ 6

De gestion

Traitement des faits de maltraitance

60%

74%

+ 14

Conseil de Vie

Recueil des suggestions et plaintes

74%

82%

+ 8

Sociale

L’animation du CVS permet l’expression  réelle des résidents

51%

60%

+ 9

 

Continuité de la fonctionsoins la nuit

90%

100%

+ 10

 

 

Le mariage pour tous

Le mariage pour tous

commentaires

Haut de page