Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Croix Rouge dans les Alpes Maritimes

par muller 14 Avril 2012, 18:43 Nos rencontres

 

L’Intersyndicale des Retraités et Personnes Agées des Alpes Maritimes poursuit ses travaux en rencontrant les organismes qui œuvrent en faveur des personnes rejetées par le système économique.

Une rencontre a eu lieu le 29 mars avec les responsables de la Croix Rouge en leur siège Départemental de Saint Laurent du Var. Ce sont Mme Sylvie Demangeat, Présidente et Monsieur Jean Marie Accart de la Délégation de Vence qui ont reçu  l’Intersyndicale composée de Messieurs Jean Mazzi (CFDT), Jean Pierre Marmontelli (FGR) et Guy Muller (Communication/DIRPA).

 

CIMG0043.JPG

D’entrée de jeu la faiblesse des retraites est soulignée, par nos interlocuteurs, aggravée par le coût de la vie dans les Alpes Maritimes. Nous retrouvons les éléments liés à la solitude et à l’isolement des personnes âgées. D’où une très grande difficulté à repérer les personnes isolées. Comment cerner ces personnes qui n’osent demander quoi que ce soit ? Les Alpes Maritimes sont un département béni des dieux. Son caractère touristique renforce un sentiment de bienveillance répandu par les médias, dont Nice Matin. Le mal vivre fait tache. Les « politiques » en arrivent à nier la réalité des faits de pauvreté qui se présentent à leurs yeux. Mais il arrive que des solutions interviennent rapidement lorsque certains faits sont mis en évidence par la Croix Rouge :

Menton trouve trois lieux d’hébergement grâce à la focalisation des médias

Nice ouvre un gymnase à Saint Barthelemy pour offrir 45 lits

 2857386434_81d2ef49a2.jpg

En maraude

 

Leur « invisibilité » renforce la solitude des personnes âgées

Plusieurs cas nous sont cités en exemple, dont la difficulté à vivre de personnes de plus de 80 ans, qui n’attendent plus rien de la vie. Une personne de 87 ans subsiste avec des pommes de terre et ne se chauffe pas. La vie, la survie devrait-on dire, est assurée par les poubelles des fins de marché ou la quête des restes le soir lors de la fermeture des magasins d’alimentation.

Les personnes âgées sont difficiles à rencontrer, elles n’ont plus envie de solliciter quoi que ce soit et sont donc peu exigeantes. Elles ont pris l’habitude des privations. Pourtant le nombre des nécessiteux augmente sans cesse. Une croissance de 42% des interventions de la Croix Rouge pour répondre à la demande en matière alimentaire a été constatée.

Ces interventions ont lieu toute l’année, y compris pendant la période où les Restaurants du Cœur sont fermés avec l’aide de la Banque Alimentaire. A Nice un SAMU social opère de 17 heures à 23 heures dans les rues de la ville. Cette équipe mobile va à la rencontre des sans abri, en détresse sociale, médicale ou psychologique. Des boissons chaudes, des kits d’hygiène, des couvertures, des petits soins sont donnés, tout en orientant vers les structures d’accueil. L’équipe travaille avec une tenue de la Croix Rouge et intervient selon le signalement ou la maraude. Elle intervient en partenariat avec la ville de Nice, la DDASS et le Conseil Général.

 

6099334187_053630db5d.jpg

L’importance du coût des loyers et des charges associées conduit locataires et même propriétaires à accumuler des dettes importantes. Ce sont des cumuls de loyers impayés, de charges et d’impôts locaux et fonciers qui sont à l’origine d’interventions des travailleurs sociaux. Les dépenses courantes de gaz et d’électricité donnent lieu à des participations de la part des CCAS, souvent ignorée des éventuels bénéficiaires. Nombre de personnes en viennent à ne plus se chauffer.

Parmi les carences exposées par nos interlocuteurs, on découvre des CCAS au fonctionnement par trop administratif. Les personnes âgées ne sont pas suivies au plan de la qualité des prestations données. C’est une gestion financière, de type d’entreprise, qui ne convient absolument pas aux personnes aidées. Des risques sont signalés vis-à-vis des gestionnaires de tutelles et des aides à domicile.

 

Le fonctionnement de la Croix Rouge des Alpes Maritimes

L’association est nationale avec des fédérations départementales. Dans les Alpes Maritimes, ce sont 13 délégations locales qui sont implantées dans le Département. Leurs actions sont adaptées aux problèmes spécifiques de leur localité d’implantation. Ces villes d’implantation sont : Antibes, Beausoleil, Cagnes sur Mer, Cannes, Carros, Grasse, Menton, Nice, Saint-Laurent du Var, Sophia-Biot, Vence, Villefranche-Beaulieu, Villeneuve-Loubet. Selon les besoins des populations rencontrées les actions menées sont diverses. Distributions alimentaires, vestiaire, actions en milieu carcéral, maraudes, actions auprès des personnes âgées. L’accent est toujours mis en direction de l’urgence et du secourisme avec des formations spécifiques et l’implantation de postes de secours.

CIMG0045.JPG

Madame Sylvie Demangeat montre la Charte de fonctionnement de la Croix Rouge

 

La Croix Rouge possède en outre divers établissements spécialisés dans notre Département :

Un institut de formation sanitaire et sociale à Nice-Cap de Croix, qui regroupe cinq unités de formation aux soins infirmiers, école d’infirmière, école de puériculture, formation des cadres de santé.

Un centre régional de formation professionnelle : premiers secours, formation à la manutention de charges ou de malades.

Un établissement d’hébergement pour personnes âgée dépendantes « la maison du Coteau » à Antibes, qui est une maison de retraite de 80 lits.

Une maison d’enfants qui accueille des enfants à partir de 6 ans, dont la situation familiale exige une séparation momentanée.

Un service d’aide à domicile implanté à Grasse.

Outre des professionnels affectés aux établissements, la Croix Rouge a besoin de 2455 bénévoles, qui sont répartis à raison de 1800 dans les activités sociales et de 655 dans les actions de secourisme.

CIMG0046.JPG

Historique de la Croix Rouge

N’oublions pas que la Croix Rouge est fière de ses origines d’aide aux blessés sur les champs de bataille. C’est Henri Dunant qui fonde les principes internationaux des sociétés de secours aux blessés, après la bataille de Solférino, épisode évoqué dans un livre. En 1863, Dunant crée avec quatre de ses concitoyens suisses, la Convention internationale de secours aux blessés. La première Convention Internationale de Genève fut signée en 1864 pour améliorer le sort des blessés dans les armées. Après Henri Dunant, prix Nobel de la Paix en 1901, le comité International de la Croix Rouge, reçoit le même prix Nobel en 1917. Une fédération Internationale regroupe les sociétés nationales de la Croix Rouge et du Croissant Rouge depuis 1919. En 1963 un nouveau prix Nobel de la Paix a été décerné à ces Fédérations Internationales.

 

Adresse de la Délégation des Alpes Maritimes : 658 boulevard Jean Ossola – 06700 St Laurent du Var – Courriel : dd06@croix-rouge.fr

 

commentaires

Haut de page