Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La maison de retraite de Roquebillière (EHPAD)

par muller 23 Juin 2013, 10:35 Nos rencontres

                        

Le centre Jean Chanton

CIMG2316 

Le 6 juin 2013, une entrevue a eu lieu entre Monsieur Philippe Maddalena, Directeur des Hôpitaux de la Vésubie, et Messieurs Claude Juillet(CFDT) et Guy Muller (DIRPA), pour l’Intersyndicale des Retraités des Alpes Maritimes.

 

Monsieur Maddalena

 

Il s’agit pour l’Intersyndicale d’établir des liens avec les Maisons de Retraite du Département dans une démarche axée sur les problèmes présentés par la gestion de ces trèsnombreux établissements dans les Alpes Maritimes. En rencontrant des établissements divers : associatifs, publics et privés, nous recherchons quelles sont les modifications qui sont intervenues depuis quelques années au plan :

-  De la vie interne des résidents,

- Des difficultés managériales rencontrées par les responsables et les personnels,

-  De l’état d’esprit qui règne au sein des équipes : stabilité ou instabilité des effectifs,

- De l’avancement du Projet d’établissement dans la recherche du zéro défaut selon les directives de l’Anesm. 

 

Présentation générale de l’établissement

Monsieur Maddalena outre ses responsabilités à la tête de trois établissements de la vallée (Lantosque, Roquebillière  et St Martin Vésubie) est aussi Président de l’APMESS 06 (association des petits et moyens établissements publics) qui regroupe 23 établissements des Alpes Maritimes et dont le site peut être consulté en suivant le lien :  link

Le choix de cette maison de retraite par l’Intersyndicale provient d’une lettre critique adressée en 2008 à la DDASS des Alpes Maritimes.

Dans cette lettre Monsieur Maddalena soulevait les difficultés rencontrées par l’ensemble des personnes travaillant en maison de retraite. Il s’élevait notamment contre la tendance à montrer du doigt des professionnels qui assument des tâches difficiles au profit des résidents.

Parmi les problèmes récurrents il citait l’extension de la bureaucratie et des contrôles qui consomment et consument une énorme énergie. De façon humoristique il décrit un univers proche où l’activité bureaucratique serait assumée par les cadres, infirmières et médecins nationaux, tous remplacés pour le travail effectif auprès des résidents par les professionnels venus du monde entier….

 

Monsieur Maddalena décrit les activités d’un ensemble important qui gère des activités hospitalières et de suivi avec 19 (soins de suite) et 8 (médecine) lits. En ce qui concerne l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), Roquebillière regroupe 122 lits, St Martin Vésubie 42 lits et Lantosque 40 lits. Il évoque la reconstruction en cours de l’EHPAD de Lantosque et la création de 20 lits de FAM foyer d’handicapés vieillissants. L’établissement de Roquebillière date de 1978 avec un agrandissement en 1994. Les chambres sont individuelles à un lit avec une superficie moyenne de 17 mètres carrés.

 

 CIMG2321CIMG2327CIMG2330

Vues générales de l’établissement et de chambres

 

Le succès de l’établissement tient à de nombreux atouts :

La maison présente bien avec l’apparence extérieure d’un hôtel 3 étoiles,

Une vie intérieure animée par de nombreuses activités,

Une ruralité assumée dans un cadre d’une beauté exceptionnelle assurant calme et sécurité aux résidents,

Le prix à la journée de 54 euros place l’établissement parmi ceux ayant le meilleur rapport qualité-prix départemental.

Un C.L.I.C. rural (Vésubie – Valdeblore), que Monsieur Maddalena a créé est en activité dans les locaux de l'établissement.

 

Le Directeur doit donc coordonner la vie d’un ensemble de 200 professionnels de santé et hôteliers 365 jours sur 365 jours… et autant de nuits.

 

La vie des résidents

 

Plusieurs conseils de résidents organisent la vie interne : horaires des repas, coiffure, animations nombreuses : cinéma, sorties, bibliothèque, ateliers divers.Une animatrice de la vie sociale organise et tient le détail des activités dont le programme est affiché. Le maintien d’un fort lien familial est accompagné par la participation des familles au conseil des résidents pour ceux dont la résidence est proche de l’EHPAD. Des bénévoles interviennent aussi pour animer certaines activités.

Une attention particulière est portée à la qualité des repas grâce à l’existence d’une commission des menus spécifique. Nous pouvons d’ailleurs lire son dernier compte-rendu affiché. Des préconisations d’améliorations sont détaillées sur les deux pages offertes à la lecture de tous.

Notre visite de l’établissement nous permet de constater les liens existants entre le personnel et les résidents. Le Directeur est bien sur connu de tous, il est salué lors de ses déplacements dans les étages.

 

CIMG2319CIMG2323CIMG2325La cafeteria, le restaurant, le solarium, le patio intérieur

 

Le management de la Maison

Monsieur Maddalena nous décrit sa vision de gestionnaire et d’animateur. Les rémunérations du personnel suivent les grilles de la Fonction Publique.La promotion des meilleurs éléments est aussi assurée. Une formation professionnelle est assurée aux agents de l’établissement. Une dizaine de cadres assurent la gestion de proximité dans l’établissement.

Chaque résident dispose d’un plan d’accueil, projet de vie personnalisé et d’un plan de soins individuel.

Le dossier de soins des résidents est informatisé ce qui permet un partage d’informations avec le personnel. Il contient le GIR moyen (grille d’autonomie), les résultats des examens de laboratoires, la pathologie, les médicaments associés à cette pathologie. La durée de vie moyenne des résidents est d'un an, ce qui provoque un turn over assez important.

 CIMG2322CIMG2326

 

La recherche de la qualité

Les directives de l’ANESM sont connues dans l’établissement. Les projets d’établissement et leurs rapports annuels font l’objet d’une évaluation par des organismes extérieurs. Ce rapport est envoyé au Conseil Général des Alpes Maritimes ainsi qu'à l'ARS. Mais les directives de l’Anesm, ne sont pas une nouveauté pour cet établissement, soumis depuis 1990 à des normes hospitalières rigoureuses. Un responsable qualité et risques travaille à plein temps pour implémenter les outils méthodologiques et les obligations liées notamment à la démarche qualité en EHPAD.

L’audit de qualité est réalisé par un groupe de pilotage chargé d’effectuer un constat périodique des écarts et des progrès enregistrés chaque année. Il permet de cibler les points faibles et de concentrer les efforts sur de nouvelles cibles d’amélioration de la qualité, pendant une période de cinq années.

A la question posée d’une forte différence entre les pays de l’espace européen pour le taux d’encadrement du personnel, le Directeur nous répond qu’il fait le maximum avec les moyens qui lui sont accordés.

Notre interlocuteur n’est toutefois pas totalement victime des nombreuses normes qui organisent et surchargent la Maison de retraite. Il attire notre attention sur la nécessité d’objectiver la prise en charge des résidents. Il regrette l’excès des contrôles et le défaut d’argent nécessaire sur le terrain. Les conventions tripartites deviennent des peaux de chagrin. Une maison de retraite doit tourner en permanence : cet objectif est rendu difficile pour un personnel sous pression permanente. Il demande de l’indulgence à l’égard des maisons de retraite. Le risque de  maltraitance n’est pas uniquement du côté des agents, elle peut être aussi le fait de résidents, de familles, avec des personnalités difficiles.

Certains résidents sont aussi délaissés par leur famille. Parmi les innovations Monsieur Maddalena cite la création d’un registre de recueil des satisfécits, qui vient contrebalancer et au-delà, le registre des plaintes obligatoire. 

 

CIMG2329CIMG2328.JPG

La salle de kiné, des espaces bains à chaque étage avec baignoires entièrement équipées pour les résidents dépendants handicapés.

 

L’importance attachée au respect des personnes : personnel, résidents et familles, nous parait être le point fort dans la gestion quotidienne de cet établissement très moderne. En tant que visiteurs nous avons été sensibles aux sourires et à l’accueil des personnels et résidents rencontrés au fil de notre visite, ainsi qu'à la propreté et l'excellent état des lieux.

CIMG2320 - Copie

Claude Juillet et Guy Muller

La maison de retraite de Roquebillière (EHPAD)
La maison de retraite de Roquebillière (EHPAD)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Carole 05/11/2015 09:21

Si seulement elle retrouvait le sourire qu’elle arborait continuellement en arrivant à l’EHPAD

maison retraite en Tunisie 14/09/2015 12:41

je croix qu'il est important pour chaque personne a envie de continuer leur vie dans une maison de retraite de bien connaitre la qualité de service proposée par cette maison et vérifier s'elle répond aux normes d'EHPD.

Construction Ehpad 08/07/2013 20:02

S’il y a maltraitance, çà vient forcément des ehpad. Ils doivent pouvoir gérer n’importe quel cas le mieux possible. Les familles seront toujours reconnaissantes envers le personnel de Construction
Ehpad qui traite leur proche au mieux mais elles auront la réaction en cas de maltraitance.

Guy Muller 27/12/2013 15:09

Le site Construction Ehpad est un site de promotion spécialisé dans la construction de maisons de retraites. Sur ce site nous nous intéressons au fonctionnement même des EHPAD lorsque des résidents viennent y vivre. Nous attendons toujours d'être reçus par les grands groupes présents dans les Alpes Maritimes.

GIVENCHY 23/06/2013 15:39

article très intéressant

Haut de page