Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La recherche du zéro défaut en EHPAD

par muller 21 Mai 2012, 17:25 Les sites de REFERENCE

 

C’est un très important travail que vient d’achever l’Anesm par la publication de 3 Directives qui concernent directement la qualité de vie des résidents en maison de retraite. L’ensemble de ces directives représente un total de 700 pages qui peuvent être importées en suivant le lien vers l’Anesm. Cliquer sur la liste des sites référencés sur votre droite.

Une dernière directive publiée en février 2012 met en musique les directives publiées précédemment en organisant une évaluation interne. Cette évaluation s’inspire de la recherche du zéro défaut appliqué à l’industrie dans les années 1980. Les personnes auront donc du attendre plus de 30 ans pour bénéficier de dispositions favorables réservées aux machines. Nous en parlerons dans une deuxième partie.

7057347607_4e1660304a.jpg

 

Programme Qualité de vie en Ehpad

Les éléments concourant à la qualité de vie de la personne accueillie en Ehpad se situent à quatre niveaux distincts et complémentaires. L’Anesm a donc conçu un programme spécifique Qualité de vie en Ehpad qui est décliné à travers quatre recommandations. Son objectif est de promouvoir l’ensemble des pratiques professionnelles destinées à améliorer la qualité de vie des résidents :

  • Volet 1 : De l’accueil de la personne à son accompagnement, en février 2011,
  • Volet 2 : Le cadre de vie et la vie quotidienne, en septembre 2011,
  • Volet 3 : La vie sociale des résidents, en janvier 2012,
  • Volet 4 : L’impact des éléments de santé sur la qualité de vie, en octobre 2012.

Les destinataires de cette recommandation sont :

  • les professionnels des Ehpad ;
  • éventuellement, les organismes gestionnaires des établissements ;
  • mais également les intervenants extérieurs (libéraux, bénévoles, …).

 

Volet 1 - De l’accueil de la personne à son accompagnement
L’objectif de cette recommandation est de donner des pistes de réflexion et d’action aux professionnels pour améliorer la qualité de vie des personnes entre le moment de la demande d’admission et les premiers mois dans l’établissement. Plus précisément, il s’agit de : 

  • renforcer l’importance de la préparation à l’entrée et de la période d’accueil pour accueillir au mieux la personne dans son nouveau lieu de vie.
  • mettre en place la personnalisation de l’accompagnement et des prestations, au moyen notamment du projet personnalisé.
  • favoriser l’ouverture de l’Ehpad vers l’extérieur et d’en améliorer la perception par le grand public, la population du territoire, les familles et les personnes âgées qui seront susceptibles d’y finir leurs jours.

 

Volet 2 - Organisation du cadre de vie et de la vie quotidienne

L’objectif de cette recommandation publiée en juin 2011 est de promouvoir l’ensemble des pratiques professionnelles destinées à améliorer la vie quotidienne des résidents dans le cadre de vie que leur offre un Ehpad à partir des questions suivantes :
 - Comment permettre au résident de s’approprier l’espace de son logement/de sa chambre afin qu’il puisse se sentir chez lui ?
 - Comment faire en sorte qu’il ait envie d’aller à la rencontre des autres ? Et investisse les lieux collectifs ?
 - Comment le cadre de vie peut-il faciliter/renforcer les relations d’accompagnement entre les résidents et les professionnels ?

 

4007190439_87bfd2d1f4.jpg

 

Volet 3 - La vie sociale des résidents en Ehpad

 L’objectif de la recommandation est l’amélioration de la qualité de vie des résidents en leur offrant la possibilité de maintenir ou de renouer leurs liens sociaux antérieurs et d’en créer d’autres tant au sein de l’établissement qu’à l’extérieur. Les résidents pourront ainsi continuer à exercer les différents rôles sociaux qu’ils souhaitent et se recréer un nouveau réseau social.

 

On entend par vie sociale l’ensemble des relations que le résident en Ehpad est amené à avoir avec d’autres personnes.

 
On entend par rôle social le comportement, conduite ou fonction d’une personne à l’intérieur d’un groupe (famille, société). Chaque individu a plusieurs rôles sociaux qui évoluent dans le temps et se transforment.

 
La présente recommandation vise à fournir aux professionnels des pistes de réflexion et d’action sur les questions suivantes :

 

 - Comment favoriser la possibilité de relations entre les résidents ? Entre les résidents et les professionnels ? Entre les professionnels et les proches ? Entre les résidents et les autres habitants ?

 - Comment faciliter le maintien des relations avec les proches ? Comment aider à renouer des liens distendus si le résident le souhaite ?

 - Comment faciliter l’expression du résident tant sur les modalités de son accompagnement individuel que sur la vie collective de l’établissement ?

 - Comment respecter la citoyenneté des résidents et leur permettre de « ne pas se couper du monde » ?

 
Cette recommandation concerne tous les résidents d’un Ehpad quels que soient leur état de santé et leurs possibilités d’expression, de compréhension et de communication.

 
Les modalités pratiques de déclinaison de ces recommandations selon les caractéristiques, en particulier cognitives, de chaque résident font partie de son projet personnalisé.

 

7211909522_0e77a81a7d.jpg

 

Volet 4 - L’impact des éléments de santé sur la qualité de vie

 

Cette recommandation à paraître en octobre 2012 concerne :

 

Les éléments de santé perçus par les personnes âgées comme étant importants pour leur qualité de vie :

 

- Comment maintenir, stimuler, compenser les capacités dans les actes de la vie quotidienne ? 

- Comment accompagner la situation de handicap liée aux incapacités ?

- Comment prendre en charge les problèmes de santé influant directement sur la qualité de vie ? La douleur ? La souffrance morale (dépression, troubles du comportement) ?

- Comment la personne âgée dépendante peut-elle être partie prenante des choix concernant sa vie et sa santé ?

 

La prévention des risques de santé :

 

 Comment prévenir les risques de santé liés à la vulnérabilité des personnes accueillies ? Dénutrition, déshydratation, escarre, chutes, infections, incontinence…

 

La coordination des diverses interventions :

 

 Comment intégrer l’évaluation des besoins de santé et les réponses qui leur sont apportées dans une approche globale de la personne ? Comment peut-elle être réellement pluridisciplinaire ?

- Comment assurer les interactions et la coordination des différents professionnels de l’Ehpad et des intervenants extérieurs (médecins traitants, paramédicaux libéraux, équipe mobile, HAD), mais aussi les autres professionnels (intervenants sociaux, ménage, restauration,…) et l’entourage autour de la personne accompagnée ?

- Comment « l’équipe » partage-t-elle ses connaissances des personnes et les évaluations de ses différentes actions ? Quelles modalités de traçabilité des informations ?

- Comment la qualité des soins apportée peut elle être optimisée par l’inscription de l’Ehpad dans le territoire de santé (filière gériatrique, secteur gérontologique, réseaux…) ?

 

La fin de vie :

 

 Comment assurer une qualité d’accompagnement de la fin de vie ? Quelle formation à mettre en place sur la fin de vie, les soins palliatifs ?

 

Les droits spécifiques à la maladie et à la fin de vie :

 

 Comment mettre en œuvre concrètement la loi du 4 mars 2002 et du 22 avril 2005 afin de garantir les droits des personnes malades ? Information, accès au dossier médical, personne de confiance, directives anticipées, refus de soins…

 

4833157968_74b11164d6.jpg

La recherche du zéro défaut en EHPAD

commentaires

Haut de page