Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Chiffres de la Délinquance : petits arrangements

par muller 17 Juillet 2011, 15:53 Les sites de REFERENCE

 

La Délinquance : son comptage, son coût et son ressenti

Deuxième Partie

 

L’observatoire national de la délinquance a du reconnaître dans une note mensuelle que les délits en matière de cartes bancaires n’étaient plus comptabilisés en 2010. Or la fréquence de ces vols a augmenté entre 2009 et 2010 : elle passe de 0,72 à 0,74 pour 1000. Ce simple oubli suffit à faire baisser une délinquance pourtant très active !!  Par ailleurs le décompte des infractions en matière d’escroquerie et de banqueroute cerne les auteurs et non les victimes, même si elles sont plusieurs centaines. L’absence de toute possibilité d’exercer une class-action incite les victimes à ne pas porter plainte à cause du coût exorbitant de l’action en justice rapportée au préjudice subi. Enfin certains délinquants sont de fait exonérés de leur responsabilité compte-tenu du très grand nombre de leurs victimes, même s’ils ont été condamnés à l’étranger. On citera les carambouilles des responsables de Vivendi, de Natixis, d’Altran, d’Eurotunnel qui ont trompé le public et ont ruiné des centaines de milliers d’épargnants. Le plus souvent ces affairistes ont exagéré les chiffres d’affaires anticipés ou réalisés pour couvrir des actes de mauvaise gestion. Pour ces truands de haute volée, la sanction judiciaire est très longue à venir, car les moyens de manquent pas pour attendre la prescription. L’affaire du Volter Fund est emblématique de ces mœurs douteuses :

http://boursitude.over-blog.com/article-le-rdeau-de-la-meduse-en-juin-75488208.html

 

La victimologie recense beaucoup de faits non déclarés

Le rapport de la Cour des Comptes a pour objet d’inciter à une réflexion permanente sur les liens qui unissent l’urbanisme et la délinquance. Il fustige d’importants écarts entre les villes au plan de la répartition des moyens en personnel. En conséquence la recherche de la croissance

illimitée des villes va à l’encontre de ce que la criminologie nous apprend. Les grandes agglomérations ne permettent pas d’offrir une grande sécurité de vie aux personnes âgées. Ce constat ce vérifie particulièrement dans les Alpes Maritimes. Si la grande agglomération est criminogène, c’est dû à l’anonymat de ses habitants, qui ne sont pas encadrés comme dans les petites localités. Dans une petite commune la délinquance devient plus difficile.

Enfin si les statistiques portant sur les victimes sont en hausse, comment comprendre une évolution inverse des statistiques de la police ? Quelques récents suicides et les déclarations des syndicats de policiers montrent que la politique du chiffre a ses limites. Or personne n’aborde ce débat en avançant les chiffres de la délinquance, ni sa répartition territoriale, ni ses divers visages. Pourtant il existe de grandes différences entre les régions, les départements et les villes. Le tableau suivant montre les disparités de situation selon les Départements, pour l’année 2008.

 

Départements

Faits constatés

Taux par 1000 habitants

Classement

Paris

237 886

109.73

1

Seine Saint Denis

142 943

96.26

2

Alpes Maritimes

102 499

95.79

3

Bouches du Rhône

180 414

94.14

4

Var

62 698

64.37

16

Hautes Alpes

5 761

43.32

54

Ardèche

11 427

37.59

70

Dordogne

13 604

33.80

84

Haute Loire

6 164

28.28

93

Creuse

2 354

19.22

96

 

La Région PACA

Elle occupe le 1er rang du classement national sur les 22 régions étudiées. La régression des infractions a été de 0,63% en 2008. Mais si la délinquance de proximité régresse de 5,43%, la criminalité organisée et la délinquance spécialisée progressent de 3,43%, tandis que les escroqueries et infractions économiques flambent avec un + 13,73%.

Avec 396 557 infractions pour 4, 8 millions d’habitants, le taux moyen en PACA se situe à 82,61 infractions pour mille. Comme il s’agit d’une moyenne la situation est nettement améliorée par les bons résultats des Hautes Alpes, des Alpes de Haute Provence et du Vaucluse.

Les Alpes Maritimes occupent le 3ème rang national, tous types de délinquance confondus, malgré une régression de 2% en 2008. La délinquance y est le double de la moyenne nationale avec d’importants écarts selon les localités. C’est ainsi que la ville de Nice est au sommet de la délinquance en France avec un taux de 114 actes pour 1 000 habitants, soit un niveau de délinquance qui représente plus de 11% de sa population. Oui, en 2008 Nice a enregistré 39 964 actes de délinquance pour 349 571 habitants. Ce score est pire que celui de nombreuses cités de la banlieue parisienne y compris Sarcelles. A l’opposé les villes de Menton et de Grasse réalisent de bien meilleurs scores. Toutefois, ce résultat est 4 fois supérieur à celui du Cantal ou de la Creuse, le triple de la Dordogne, de la Haute Loire, du Lot, et le double de la moyenne nationale. Dans ces hautes terres de la délinquance les populations sont peu concernées par les régressions annoncées, puisque ces progrès sont réalisés là où le nombre d’actes est le plus élevé.

Le classement des communes des Alpes Maritimes  

C’est ainsi que dans un premier rapport sur l’immobilier, le sentiment d’insécurité était apparu beaucoup plus élevé dans notre région et notre département, que dans le reste de la France. S’agissait-il d’un sentiment ou d’un vécu réel ? Les chiffres régionaux du ministère de l’Intérieur apportent une confirmation, notre région est la première de France pour la criminalité constatée, ce qui est loin d’être rassurant. Or dans ce domaine, le classement des villes fait apparaître quelques surprises, dans la mesure où ceux qui dénoncent le plus la délinquance risquent d’en être les meilleurs pépiniéristes.

 

Circonscriptions de sécurité publique

Faits constatés

Taux par 1000 habitants

Classement

Cannes*

12 809

117.02

3

Nice*

39 964

114.32

1

Antibes

8 867

90.31

24

Cagnes sur mer

6 322

88.94

26

Grasse

3 610

82.28

29

Menton

3 256

61.11

99

Marseille*

94 409

114.04

2

Istres

5 035

75.18

57

Arles

3 745

74.14

61

Marignane

3 675

73.49

62

*Nota. Le classement des villes se fait en fonction de leur taille. Nice occupait en 2008 la première place des villes de + de 300 000 habitants

 

La répartition des infractions en 2008

Nous sommes dans une situation où la crise économique et son extension commencent à modifier les chiffres de l’état 4001 qui recense les faits constatés.

La délinquance s’adapte en permanence pour mieux survivre. La progression des escroqueries, de l’abus de confiance, des infractions économiques mettent en œuvre des techniques qui nécessitent une véritable organisation. Il en est de même pour le trafic de drogue. Ces délits sont plus intelligents et plus violents comme le prouve la répartition des 102 499 faits commis dans les Alpes Maritimes :

Nature des faits constatés

Nombre de faits

Evolution 2008/2007

Vols

53 336

- 6.34%

Vols à main armée

99

+3.13%

Escroqueries et infractions économiques

10 580

+ 8.84%

Abus de confiance

5 566

+ 25.08%

Crimes et délits contre les personnes

10 836

+ 3.32%

Atteintes volontaires à l’intégrité physique

12 229

+ 3.53%

Homicides*

53

+ 17.78

Tentatives d’homicide

27

+ 68.75%

Coups et blessures volontaires

4 526

+ 14.90%

Infractions contre la famille et l’enfant

1 426

+ 5.63%

Infractions aux stupéfiants

4 292

+ 11.39%

Consommation de stupéfiants

3 665

+ 15.54%

*Le nombre d’homicides avait déjà progressé l’année précédente de 25%

 

Nice Matin dit que la criminalité diminue…

En publiant un tableau mensuel qui montre une baisse sur certaines rubriques. Dans le même temps, la relation de nombreux faits-divers et jugements des tribunaux apporte une toute autre démonstration. A chaque fois que les médias traitent de la criminalité, ils annoncent une baisse. Mais ils ne publient jamais la totalité de la grille des faits de délinquance. Par exemple Nice Matin dit « les vols à la portière ont diminué de 400% » en omettant de parler de l’accroissement de la délinquance spécialisée. Or l’existence même d’une délinquance spécialisée devrait inquiéter, on passe alors du vol au braquage ou du vol aux coups et blessures, voire au crime.

 

Guy Muller

 

Singapour : une autre délinquance

L'église russe à Nice
L'église russe à Nice
L'église russe à Nice
L'église russe à Nice
L'église russe à Nice
L'église russe à Nice

L'église russe à Nice

commentaires

Haut de page