Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Manifestation du 24 juin sur les retraites

par muller 28 Juin 2010, 14:08 Editoriaux

 

 

                            Le 24 juin à Nice

 

 

P6243893.JPG

C’est un grand défilé qui a rassemblé de nombreuses personnes sur un nouveau parcours qui partait de la gare SNCF pour aller vers la promenade des anglais en passant par l’avenue Jean Médecin. On peut dire que la mayonnaise prend avec une meilleure compréhension du projet de réforme des retraites par la population. L’Intersyndicale se retrouvait au complet ou presque, sur la base de l’appel suivant :

 

DEFENDONS LES RETRAITES

Nouvelle mobilisation le jeudi 24 juin

 

Après les réformes menées depuis 1993, celle que le gouvernement veut imposer vise à faire encore baisser le niveau des pensions. La question des retraites relève d’un choix de société. Le retour à la paupérisation des retraités est inadmissible.

Les retraités d’aujourd’hui sont concernés :

      La revalorisation annuelle des pensions ne garantit pas le maintien du pouvoir d’achat des retraités.

      Des menaces persistent sur ce qui reste du Code des pensions en matière de réversion ou d’avantages familiaux ainsi que sur le niveau des prélèvements.

      Les assimilations prévues par les textes ne sont toujours pas mises en œuvre.

Les retraités de demain sont menacés :

      La remise en cause de l’âge légal à 60 ans, conjuguée avec un nouvel allongement de la durée de cotisation, est inacceptable et injuste.

       Pour les fonctionnaires, la remise en cause des 6 derniers mois ainsi que le relèvement de la retenue pour pension sont inadmissibles.

       Les salarié(e)s qui ont commencé tôt à travailler ou qui ont été recruté(e)s très tardivement, qui ont eu des emplois précaires et des carrières discontinues, en particulier les femmes, seront lourdement pénalisés.

       Les orientations connues sur la taxation des hauts revenus et des revenus du capital sont si insuffisantes qu’elles ne constituent, en fait, que des mesures d’affichage.

Le gouvernement, avec mépris, a affirmé vouloir maintenir le cap sans prendre en compte la mobilisation des salariés.

 

Rien n’est joué ! C’est pourquoi les organisations syndicales de retraités CFDT,  CGT,  FSU, UNSA et la FGR-FP des Alpes-Maritimes appellent les salarié(e)s du public et du privé, les retraité(e), les chômeurs et les jeunes à se mobiliser le 24 juin pour refuser les mesures envisagées alors que les moyens financiers existent pour pérenniser le système par répartition.

 

P6243914.JPG

P6243925.JPG

 

L’unité d’action retrouvée en confirmait l’intérêt tout comme son impact médiatique. Les photos suivantes donnent une idée de ce défilé.

 

L’Intersyndicale des Retraités des Alpes Maritimesa eu à cœur de programmer des plans d’action spécifiques tout au long des dernières années. Elle s’est attachée à montrer les spécificités de notre département en matière de niveau de vie :

 

P6243904.JPG

P6243924.JPG

P6243929.JPG

 

Les Retraités des Alpes Maritimes se sont mis au service des mots d’ordre nationaux de leurs organisations respectives. Ce faisant, ils apportent leur contribution à l’espoir d’éviter le report des conséquences de retraites insuffisantes sur la fiscalité locale, bouclant ainsi le circuit de leur propre constat au plan local. Prochainement et sur ce site seront traités les conséquences de la progression des bénéficiaires de l’APA à l’égard de collectivités locales non préparées à ces explosions de dépenses. Il faut en effet ajouter à l’APA toutes les autres dérives telles celles du RMI/RSA.

Le très grand nombre de maisons de retraite (232) dans notre département pose aussi le problème de leur coût qui sera de toute façon trop élevé pour la majorité des seniors. A 100 euros par jour, peu de personnes peuvent y faire face, ce qui conduit à extrapoler l’importance des difficultés à venir… Déjà les conséquences des réformes Fillon et Balladur auront des conséquences sur les futures retraites qui devraient être amputées de 20%, surtout celles des femmes.

 

commentaires

Haut de page