Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Résistons aux rumeurs et fausses informations

par muller 3 Mai 2011, 14:18 Les sites de REFERENCE

 

Adoptons la Hoax attitude 

Mon dernier article concernait la délinquance financière. Une autre délinquance se développe actuellement sur le net. Il s’agit de supercheries nombreuses véhiculées souvent par des amis qui pensent nous rendre service. Le problème avec ces mails, diaporamas, chaînes, c’est qu’ils sont réalisés de telle façon que vos défenses sont complètement inhibées, par un contexte. Ce contexte peut être l’apparition de nouveaux virus, la protection écologique, des diffamations à l’encontre de personnalités politiques, des conseils pour ne pas perdre de points sur le permis de conduire, la création d’une vignette automobile, les vols d’organes, des attaques contre une religion…

Bref, si le terrain et l’inculture du destinataire sont favorables, vous allez vous laisser intoxiquer rapidement. Heureusement, il existe un site qui analyse l’ensemble des documents publiés, auquel je renvoie certains de mes correspondants trop avides de me rendre service :

http://www.hoaxbuster.com/

En s’y référant, ils m’éviteront une perte de temps considérable, tout en réhabilitant la qualité  de leur communication. D’avance merci,

 

Les messages écolos, la protection de notre santé.

J’ai reçu récemment un message distribué par « l’Hôpital de Villejuif » qui classe les additifs alimentaires en m’invitant à penser à mes enfants ! De ce classement les E 300, 330 (vitamine C) et d’autres vous interdisent de consommer de nombreux produits : la Pie qui chante, pastis Duval, Picon, Martini, Coca-Cola, Banga, Schweppes, la Vache qui rit..

Ce document est certainement le plus vieux hoax et le plus éculé. Il figure même en référence sur Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tract_de_Villejuif

 

Le tract de Villejuif

Le tract de Villejuif est une liste fantaisiste, prétendument publiée par l'« hôpital de Villejuif » en France, et signalant faussement comme cancérigènes un certain nombre d'additifs alimentaires, dont l'inoffensif E330 (acide citrique) et l'E300 (la vitamine C). Elle a d'abord circulé sous forme de photocopies dans les années 1970. Bien que l'hôpital de Villejuif (l'Institut Gustave-Roussy, de son vrai nom) ait démenti à plusieurs reprises être à l'origine de ce document, cette légende urbaine se remet parfois à circuler épisodiquement, y compris de nos jours par propagation électronique. En juin 1975, les listes de la première nomenclature unifiée des additifs alimentaires pour les pays de la CEE sont publiées au Journal officiel. Les additifs y sont classés à l'aide d'un code « E plus trois chiffres ». En décembre, le magazine français Science et vie publie un tableau résumant et commentant cette codification, et classant 29 additifs comme « suspects » ou « dangereux ». L'acide citrique (E330) est présenté comme « suspect ».

Le premier exemplaire connu du tract a été publié en février 1976 en France, sous forme d'une page dactylographiée. Son auteur est inconnu. Il fait référence à l'article de Science et vie, mais pas encore à l'hôpital de Villejuif. Il classe les additifs alimentaires en « cancérigènes », « suspects », ou « inoffensifs ». Des versions successives indiquent « distribué à l'hôpital de Villejuif », « distribué par l'hôpital de Villejuif » et enfin « L'hôpital de Villejuif informe...". Des détails fantaisistes sur les effets des additifs apparaissent, ainsi que des noms de marques à éviter. Lors d'un sondage de 150 ménagères, 19 % indiquent qu'elles ont arrêté d'acheter les marques en question, et 69 % envisagent de le faire. Des copies circulent à travers l'Europe pendant une décennie, sous la forme d'un tract ou d'un pamphlet, transmis entre amis ou collègues, citant outre l'acide citrique neuf autres additifs et une liste de produits décrits comme toxiques et cancérigènes. 

 

Réplique de l'Institut Gustave-Roussy

Un document sur les additifs alimentaires, « distribué par l'hôpital de Villejuif », circule depuis de nombreuses années. Ce document anonyme, qui comporte une liste de substances dont près d'une vingtaine qualifiées de "toxiques" « cancérigènes » et 25 de "suspectes", diffuse de fausses informations sur les additifs alimentaires. Son caractère mensonger est illustré tout particulièrement par le cas de l'additif E330, présenté comme le plus dangereux, alors qu'il s'agit simplement de l'acide citrique qui existe en abondance à l'état naturel dans les agrumes. L'Institut Gustave-Roussy, situé à Villejuif et anciennement appelé « Institut du Cancer », a précisé à différentes reprises, par des communiqués de presse, qu'il était totalement étranger à la rédaction et à la diffusion de ce tract. Par ailleurs, certaines listes ont été diffusées sous le timbre du Ministère de la Santé et de la Famille qui a dû porter plainte, en son temps, pour usage de faux. Bien que l'origine et la cause de ces diffusions ne soient pas élucidées, cette affaire a pour conséquence de jeter un doute dans l'esprit des consommateurs sur les procédures d'autorisation d'emploi des additifs.

Le Ministère de la Santé a rappelé régulièrement depuis 20 ans que la France est un des rares pays à pratiquer le système des listes positives dans ce domaine, c'est-à-dire qu'il est interdit d'employer, dans l'alimentation humaine et animale, tout additif (colorant, conservateur, etc.) qui ne soit pas sur les listes officielles d'autorisation d'emploi.

 Autres assertions et fausses rumeurs :

 

-      Les permis de conduire obtenus avant 1962 ne peuvent perdre aucun point.

-       La vignette auto est recréée chaque année, un ami me l’annonce ce mois-ci, redondance périodique…

-         Les vols d’organes par des roumains ou des roms,

-        Les virus :cette fois-ci, la diabolique pièce-jointe qui "brûle votre disque dur" (avec son petit briquet ?) et qui "a été classée par Microsoft comme le virus le plus destructeur qui ait existé" (ça commence à en faire beaucoup de virus les plus destructeurs qui aient existé) s'appelle " Actualisation de Windows live". Une telle sottise circule sous des noms divers depuis 2011.

-  Les rumeurs diffamantes concernent souvent des personnalités politiques. C’est ainsi que Besancenot a été attaqué sous des angles différents. http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=72726

Une autre victime périodique est le maire de Paris qui souhaiterait un bon Ramadan à la population musulmane de sa ville. Tout est faux y compris les panneaux publicitaires Decaux, comme le type des caractères affichés…

Un autre diaporama vous démontrera que l’argent dépensé pendant la crise économique aurait permis à chacun de nous, de percevoir 104 000 euros, alors que le vrai chiffre est de 104 euros ou dollar selon la source. Là c’est la pauvreté en calcul du créateur du hoax qui est prouvée.

 

Les hoax sur l’immigration ou l’islam.

Ils sont en nette croissance citons :

-          La croix verte. Une association introuvable a entamé une action judiciaire pour supprimer ce signe trop symbolique de la religion chrétienne. Sa couleur verte est susceptible d’abuser certains croyants… L’affichage de nos croyances, sur la voie publique, est bien sûr une atteinte intolérable à nos libertés.

-       L’invasion musulmane. Elle permet de dénier toute valeur à la récente enquête de l’INED (octobre 2010) sur la religion des français, en englobant religion, pratique de la religion et immigration. Vous noterez que la religion majoritaire en France est celle des athées et incroyants : 45%, tous enrôlés dans les guerres de religions en cours. Les termes « invasion » ou « croisade » sont autant d’invites à se soumettre aux religions dominantes devenues minoritaires, en recherche de conversions.

-   Les mariages pédophiles du Hamas sont stigmatisés dans un diaporama qui présente des photos habilement commentées : http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax_message.php?idArticle=81870

-          L’imam millionnaire du RMI est un faux qui circule périodiquement depuis 2004 : http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax_message.php?idArticle=52346

C’est donc notre crédulité qui valide de nombreuses rumeurs redoutables qui suivent l’actualité. Elles se développent en tenant compte d’un climat qui ne doit rien au hasard. Rumeurs, calomnies, alimentent des chasses aux sorcières contemporaines. D’importants préjudices peuvent être subis par des marques. Ces rumeurs ne sont pas si innocentes que cela : elles imposent une vision orientée dont la redondance démultiplie leur pouvoir de conviction.

 

Guy Muller

 

Résistons aux rumeurs et fausses informationsRésistons aux rumeurs et fausses informations
Résistons aux rumeurs et fausses informationsRésistons aux rumeurs et fausses informations

commentaires

Haut de page