Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vieillissement et citoyenneté : conférence au CCAS de Nice

par muller 10 Juin 2013, 09:16 Nos rencontres

 

Conférence au CCAS Nice 28 mai 2013

Huitième rencontre Débat

Le vieillissement est il un frein à la citoyenneté ?

 CIMG2197.JPG

 

Jean-Michel Galy, délégué à la citoyenneté des Seniors de la ville de Nice. Il ouvre la séance en expliquant le travail effectué par la ville pour étudier les effets de l’augmentation du nombre de seniors dans la société. Cette huitième rencontre s’inscrit dans son programme d’action « seniors en forme » qui regroupe nombre de manifestations spécifiques : gymnastiques douces, concours d’écriture, de chant, danses… Il rappelle la tenue du dernier salon des seniors de Nice avant de donner la parole aux intervenants.

 

Gérard BRAMI. Docteur en Droit Directeur d’EHPAD. Le vieillissement est devenu  une période particulièrement longue qui dure plus de 30 années… De la naissance au parcours professionnel : 23-25 ans, il faut ajouter la durée de la retraite.  En 2010 il y a 22% de personnes de plus de 60 ans, en 2050 il y en aura 32%. Les plus de 75 ans passent eux de 8 à 15% durant le même laps de temps. Ce sont les capacités de ces personnes qui posent problème. Il évoque le livre « Vieillards martyrs, vieillards tirelires… » de Charles de Saussure. Le risque pour les retraités est la tentation du désengagement, de la solitude, la perte de la citoyenneté.

Quatrième âge : perte des repères lors de la sortie de la vie professionnelle, d’où retrait-retraite. Personnes âgées en risque de perte d’autonomie : variation continue, quelque chose se défait. Il y a une difficulté à maitriser ces périodes par la diversité de leur forme. Il rappelle des éléments du rapport Rosssot-Debord. Les personnes de plus de 50 ans sont des acteurs importants de la vie économique. Bénévolat important pour 50% d’entre-eux. La charge de la conduite des affaires communales repose sur des seniors.  Ces personnes possèdent un actif, des savoirs, de la sagesse, facteurs de solidarité intergénérationnelle. Elles contribuent à des entraides financières, petits-enfants… Avant les enfants aidaient leurs parents âgés, maintenant la situation est inversée. 37% des seniors consomment un tiers des salariés à domicile d’où une importante aide apportée à l’emploi.

La citoyenneté : participation à la vie politique, l’hyperdémocratie… Une petite catégorie reste toutefois exclue : tutelles. Liberté de circulation expression d’un droit même si les possibilités sont réduites à l’accès à une terrasse. Dignité, intimité, sécurité, liberté et citoyenneté forment la toile de fond du respect dû aux seniors. 70% des personnes âgées étaient satisfaites de leur situation selon un sondage. 

 

CIMG2167.JPG

Dans les établissements, sommes-nous en perte de citoyenneté ? Monsieur Brami insiste sur les nombreuses extensions de droits intervenus ces dernières années. La vérité sur le fonctionnement des maisons de retraite est que la personne possède plus de droits grâce au conseil de la vie sociale. Il instaure un droit de vote avec majorité, un pouvoir interne pour de nombreuses décisions. N’est on pas rassasié de vie ? L’entrée en établissement retardé de 5 mois par an. Le processus de vieillissement ne doit pas entrainer un retrait par rapport à la vie citoyenne. La démocratie reconnait l’égalité entre les citoyens. C’est ce qu’il démontre dans son dernier livre sur la convention d’hébergement. 

CIMG2168.JPG

 

Monsieur Yvan Gastaut, maître de Conférence en Histoire contemporaine, intervient l’après-midi sur le thème du Vieillissement et de la citoyenneté au regard de l’histoire contemporaine.

Son exposé repose pour l’essentiel sur des extraits d’actualités filmées qui qualifient les personnes âgées. On parle en 1910 de vieillards, dont l’aspect montre une grande usure, du fait de nombreux métiers manuels. Les asiles de vieux sont montrés lors de fêtes diverses. Progressivement le vocabulaire se modifie à la Libération, puis sous Giscard d’Estaing. Les personnes âgées deviennent des électeurs, elles vivent plus longtemps, le regard de la société s’adoucit. Puis vient l’ère des Seniors et de l’Or gris, où la personne âgée devient un véritable agent économique recherché.

L’exposé est suivi avec un grand intérêt tellement les choses ont changé. On passe d’une époque où le vieux était un poids lourd pour la société à une époque où le senior devient un agent économique important. Son insertion dans des activités bénévoles associatives ou familiales, montre que le supplément de vie obtenu peut être redistribué. 

 

CIMG2195.JPGCIMG2194.JPG

 

Monsieur Michel Galy, délégué à la citoyenneté des Seniors clôture la rencontre.

Il fustige l’attitude des personnes âgées qui n’ont pas de but et qui se plaignent tout le temps de leur sort. Citant les aides qui leur sont apportées par la municipalité il indique le prix d’une semaine de vacances subventionnée autour de 186 euros. Avec énergie, il dénonce certaines modes : l’intergénérationnel notamment, où jeunes et seniors goûtent séparément sans se rencontrer.

Revenant sur l’absence de projet de certains il cite la dernière nuit d’un condamné qui écoute pour la première et dernière fois les bruits : chants d’oiseaux, vent, orage, éclairs. C’est au moment de perdre sa vie que les regrets viennent lorsque l’on n’a pas su la remplir. Noter vie de retraités étant de plus en plus longue il convient de l’apprécier et de se doter d’une écoute, de se donner une direction…

Chaque intervention a été suivie d’un débat, sauf la dernière, chacun étant sans doute devenu soucieux de bien emplir ses derniers jours.

 

Photos : La Place Garibaldi et le Mamac après rénovation. Structure d'Arne Quinze

 

Guy Muller

Exposition Auguste Moreau au Musée des Beaux Arts de Nice
Exposition Auguste Moreau au Musée des Beaux Arts de Nice

Exposition Auguste Moreau au Musée des Beaux Arts de Nice

commentaires

Haut de page